PARETO, LE BAROMÈTRE DE L’ÉNERGIE ORGANISATIONNELLE 

by | Mar 25, 2024

Récemment, nous sommes tombés sur un article discutant de la règle de Pareto en ce qui concerne votre équipe. L’essentiel de l’article est le suivant :

  • 20 % de vos collaborateurs génèrent 80 % de l’énergie, de la positivité, des performances et des résultats. Ils prennent des initiatives, fournissent un effort supplémentaire et se concentrent principalement sur les solutions. Ils créent une Spirale Ascendante.
  • 20 % de vos collaborateurs génèrent 80 % de la négativité, de l’inefficacité et du gaspillage. Ils créent une Spirale Descendante. En tant que leader, vous devez rapidement les identifier, leur faire savoir que vous êtes conscient de qui ils sont et prendre les mesures nécessaires pour inverser cette spirale.

Dans notre économie de marché en constante évolution, qui exige une agilité et une adaptabilité constantes, les leaders sont souvent confrontés à des choix difficiles en matière de gestion des personnes pour conduire les changements organisationnels nécessaires. Des alliés du passé, qui étaient dans le premier groupe de personnes, font désormais partie du deuxième groupe. Parfois, pour de bonnes raisons personnelles, d’autres fois cela peut être motivé par d’autres facteurs tels que l’évolution de l’environnement signifiant qu’ils ne sont plus en mesure de faire face à la nouvelle normalité ou de s’identifier avec le nouveau mode de fonctionnement de l’entreprise.

Avoir les bonnes personnes, avec des niveaux élevés de dynamisme et d’énergie dans les bons rôles devient donc un défi de plus en plus important pour les leaders. Notre marché du travail est également devenu très tendu en termes de talents capables de relever les nouveaux défis tout comme les défis du futur. Ajoutez à cela la complexité des critères de sélection pour identifier les futurs talents, de la diversité et de l’inclusion, et les leaders choisissent souvent de rester avec leur équipe actuelle plutôt que de faire des changements audacieux. Ces changements sont cependant nécessaires pour assurer l’adaptation de votre entreprise ; l’attachement que nous pouvons avoir pour les autres ou les propres peurs d’un leader sont souvent le principal facteur de blocage.

En tant que cabinet de recrutement, nous sommes confrontés à ces défis quotidiennement lorsque nous discutons avec nos clients. Souvent, les leaders sous-estiment le temps nécessaire pour trouver de nouveaux talents. Puis, il y a aussi les suppositions pas toujours éclairées des leaders sur les compétences nécessaires pour le rôle. Le leader peut également avoir négligé des talents émergents au sein même de l’organisation, qui pourraient relever le défi avec un regard neuf tout en étant également porteurs de la culture et des valeurs propres à l’organisation.

En revenant à la définition du paramètre d’énergie du Pareto, il est important, dans un environnement commercial en constante évolution, de disposer des 20 % dynamiques fiables de votre organisation capables de maintenir les niveaux d’énergie, de résilience et de conviction élevés, tout en mettant en avant les personnes qui démontrent leur agilité et leur capacité à affronter les turbulences et la croissance.

Parallèlement, en tant que bon leader et, tel un jardinier de bonsaï japonais, vous devez être capable de tailler certaines branches pour permettre à l’arbre de se développer plus grand et plus fort.

MÊME PAS PEUR !

Le privilège de l’âge semble, entre autres, être la capacité à prendre du recul, à mieux se connaître, à mieux gérer ses émotions et finalement à mieux gérer certaines peurs. Il y a cependant un bug dans la matrice, car nous n’avons pas peur des mêmes choses à 20 ou à...

DIEU MERCI, C’EST VENDREDI !

Article qui sera publié le jeudi 20 juin dans le 24 heures et vendredi 21 juin dans la Tribune de Genève Enfin vendredi ! Comment ça va ? Eh bien... comme un lundi. Combien de fois avons-nous entendu ces phrases ? Si tel est le cas, permettez-nous de vous donner un...